top of page

Notons que lorsque nous sommes à i=n/2 , c'est à dire tout en bas, la base du triangle et donc la longueur des côtés de notre n-gone à la base du zome est égale à 2F 

 

Il ne reste plus qu'à calculer F !! 

 

Tout simple : en se replaçant au premier étage on peut facilement le projeter horizontalement en utilisant  SOH et l'élévation. 

Angle dièdre et inclinaison

On connait désormais la géométrie de tous les losanges d'un zôme et on peut les paramètrer pour obtenir un zôme de la hauteur et surface au sol que l'on souhaite. 

Ceci est suffisant pour construire un zome en reliant les losanges par des cales pour leur donner l'inclinaison nécessaire. Comme ci dessous dans une réalisation d'Artizome.

 

Notez qu'à l'extérieur les arrêtes des losanges ne sont pas jointives. 

artizome.jpeg

Avoir les arrêtes externes jointives facilite la couverture du zome par des toiles, des plaques d'osb ou encore des vitres comme cette réalisation visible au chant des étoiles.

Capture d’écran 2022-12-21 à 18.39.32.png
Capture d’écran 2022-12-21 à 18.41.09.png

Pour que les losanges soient bien jointifs et ne pas avoir d'arrêtes saillantes selon les lignes de leurs rencontres, il nous faut découper nos poutres avec certains angles ou biseaux. On appelle ça le délignage. 

Pour les dômes géodésiques on retrouve souvent l'appellation "good karma" pour cette méthode. 

Ci dessous cette méthode appliquée au premier étage d'un zome.

 

Crédit : midomo

Pour que les losanges soient bien jointifs et ne pas avoir d'arrêtes saillantes selon les lignes de leurs rencontres, il nous faut découper nos poutres avec certains angles ou biseaux. On appelle ça le délignage. 

Pour les dômes géodésiques on retrouve souvent l'appellation "good karma" pour cette méthode. 

Ci dessous cette méthode appliquée au premier étage d'un zome.

 

Crédit : midomo

bottom of page